Frida Kahlo

 

 

 

Frida Kahlo naît au début du siècle dans la banlieue de Mexico, d’un père d’origine allemande et d’une mère d’origine espagnole et mexicaine. Elle grandit au moment de la révolution mexicaine, qui débute en 1910 et laisse une marque indélébile sur sa personnalité et son œuvre.

Dès l’âge de six ans, Frida souffre d’une poliomyélite, quelques années plus tard un accident de bus vient porter une nouvelle fois atteinte à son corps (en 1925) : sa colonne vertébrale est brisée, de très nombreuses fractures sont constatées, et son utérus est percé. Ce drame provoque chez Frida un traumatisme dont elle ne se remettra jamais, et sa vie comme son œuvre seront désormais marqués par la souffrance.

Durant sa longue convalescence, elle peint et dessine les cruelles expériences qu’elle a vécues et réalise une cinquantaine d’autoportraits où elle se représente en état de perpétuelle douleur. Ses œuvres sont riches en  symboles  personnels et en couleurs éclatantes  on y retrouve aussi beaucoup du symbolisme dramatique de la culture mexicaine.

 Frida Kahlo expose à plusieurs reprises aux côtés des surréalistes européens, qui reconnaissent dans ses œuvres un grand pouvoir de suggestion, mais, hormis son adhésion au parti communiste, ne se réclame d’aucun mouvement.

La vie et la carrière de Frida n’auraient pas été les mêmes sans l’ascendant du peintre  Diego Rivera, qu’elle épouse une première fois en 1929 (puis une deuxième fois en 1940), pour lequel elle a une infinie admiration et avec lequel elle entretient une passion tumultueuse.

 Outre un univers graphique qui lui est propre, Frida Kahlo a un style vestimentaire bien à elle, Longs jupons multicolores, broderies riches, foulards chatoyants et autres perles précolombiennes habillent l’artiste comme les couleurs ses toiles.

 Elle meurt en 1954 à l’âge de 47 ans.

Quelques oeuvres majeures :

  • Hôpital Henry Ford (1932, coll. part.)
  • Quelques petites piqûres (1935, coll. part.)
  • Autoportrait avec un singe (1938, Buffalo, Albright-Knox Art Gallery)
  • Les deux Frida (1939, Mexico, Museo de Arte moderno, ill.)
  • Autoportrait en Tehuana (Diego en tête) (1943, coll. part.)
  • La Colonne brisée (1944, coll. part.)

3 thoughts on “Frida Kahlo

  1. Je l’adore! J’avoue que le tableau “Las Dos Fridas” m’a toujours ébranlé et chaque fois que j’ai l’occasion de le regarder, je ne peux en détacher les yeux tellement il est bourré d’émotions. Frida Kahlo était vraiment une femme talentueuse. Je n’ai pas encore vu le film sur sa vie, je ne sais pas si il est “à la hauteur”:/

    1. Oui Imane! “las Dos Fridas” est celui que je preffere aussi!! elle l’a fait apres son divorce avec Diego; Le personnage de droite représente la partie de sa personne qu’aimait Diego Rivera, une Frida dans le costume mexicain de Tehuana. Dans sa main elle tient une amulette avec un portrait de Diego enfant. La Frida de gauche est plus plutôt de type européen dans une robe blanche en dentelle et elle représente la Frida que Diego n’aimait plus. Les coeurs des deux femmes se trouvent exposés, un procédé que Frida Kahlo a souvent employé pour exprimer sa douleur!
      PS: Moi non plus je n’ai pas encore vu le film sur sa vie, mais t’as raison il doit surement être “la hauteur” de cette grande Dame!

      1. Bonjour, est ce que c’est possible d’avoir plus d’explications sur ce qu’elle ressentait ou la signification de ce tableau ” Las dos Fridas”? J’avoue qu’il m’intéresse beaucoup, mais il n’y a pas assez d’explications.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s