Andy Warhol

Andy Warhol est  connu pour être l’auteur des célèbres sérigraphies de Marilyn Monroe, on ne peut parler de pop art sans évoquer son nom! 

En effet Andrew Warhola de son vrai nom  Andy Warhol (1928-1987) est l’artiste americain qui a le plus marqué l”histoire du movement pop art.

Doté de talents artistiques précoces, il fait des études de dessinateur publicitaire et entame une brillante carrière dans la publicité à New York. c’est d’ailleurs durant mes études de pub et relations publiques que j’ai découvert ses oeuvres! c’est une reference pour tous les publicitaires dans le monde!

Après avoir connu le succès en tant qu’illustrateur commercial, cet artiste touche-à-tout s’est fait connaître dans le monde entier en tant que peintre, producteur musical et auteur de films d’avant-garde.
Il réalisa ses premiers tableaux à partir des années 1960.

Les thèmes principaux qui traversent son œuvre sont l’image et le pouvoir de l’image dans la société de consommation, mais aussi la mort et la fascination pour la violence.

Dès 1963, il adopte la technique de la sérigraphie qui lui permet d’obtenir à partir de photos en noir et blanc un résultat neutre, proche de l’image publicitaire.
Ses portraits sérigraphiés présentant un motif reproduit plusieurs fois sur la toile (comme ceux de Marilyn ou de Mao Zedong) sont devenus des stéréotypes du pop art.

Parmi ses œuvres majeures, on peut citer :


Two Dollar Bills (1962)
White Car Crash 19 times (1963)
Revolver (1963)
Triple Elvis (1964)
Marilyn (1964)
Brillo Box (1964)
Flowers (1964)
Cow Wallpaper (1966)
Electric Chair (1967)
Campbell’s Soup Can I (1968)
Mao (1972)
La Cène (1986).

Frida Kahlo

 

 

 

Frida Kahlo naît au début du siècle dans la banlieue de Mexico, d’un père d’origine allemande et d’une mère d’origine espagnole et mexicaine. Elle grandit au moment de la révolution mexicaine, qui débute en 1910 et laisse une marque indélébile sur sa personnalité et son œuvre.

Dès l’âge de six ans, Frida souffre d’une poliomyélite, quelques années plus tard un accident de bus vient porter une nouvelle fois atteinte à son corps (en 1925) : sa colonne vertébrale est brisée, de très nombreuses fractures sont constatées, et son utérus est percé. Ce drame provoque chez Frida un traumatisme dont elle ne se remettra jamais, et sa vie comme son œuvre seront désormais marqués par la souffrance.

Durant sa longue convalescence, elle peint et dessine les cruelles expériences qu’elle a vécues et réalise une cinquantaine d’autoportraits où elle se représente en état de perpétuelle douleur. Ses œuvres sont riches en  symboles  personnels et en couleurs éclatantes  on y retrouve aussi beaucoup du symbolisme dramatique de la culture mexicaine.

 Frida Kahlo expose à plusieurs reprises aux côtés des surréalistes européens, qui reconnaissent dans ses œuvres un grand pouvoir de suggestion, mais, hormis son adhésion au parti communiste, ne se réclame d’aucun mouvement.

La vie et la carrière de Frida n’auraient pas été les mêmes sans l’ascendant du peintre  Diego Rivera, qu’elle épouse une première fois en 1929 (puis une deuxième fois en 1940), pour lequel elle a une infinie admiration et avec lequel elle entretient une passion tumultueuse.

 Outre un univers graphique qui lui est propre, Frida Kahlo a un style vestimentaire bien à elle, Longs jupons multicolores, broderies riches, foulards chatoyants et autres perles précolombiennes habillent l’artiste comme les couleurs ses toiles.

 Elle meurt en 1954 à l’âge de 47 ans.

Quelques oeuvres majeures :

  • Hôpital Henry Ford (1932, coll. part.)
  • Quelques petites piqûres (1935, coll. part.)
  • Autoportrait avec un singe (1938, Buffalo, Albright-Knox Art Gallery)
  • Les deux Frida (1939, Mexico, Museo de Arte moderno, ill.)
  • Autoportrait en Tehuana (Diego en tête) (1943, coll. part.)
  • La Colonne brisée (1944, coll. part.)